Une pétition nationale pour faire modifier les dispositions de l’article 12(3c) sur la loi de l’Assurance-Emploi, inchangée depuis 1971, prévoyant un nombre maximal de quinze [15] semaines de prestations payables en cas de maladie, afin qu’elle soit mieux adaptée à la réalité d’aujourd’hui.

Au Canada, ça nous touche tous de près ou de loin peu importe la province, la religion, la couleur et les allégeances politiques.

Contribuez à faire changer les choses pour l’avenir, notre avenir…
SVP, Signez la pétition.
Merci!             

Marie-Hélène Dubé
Retour

Mon cheminement

2009-05-08 01:57:27 | Marie-Hélène Dubé | Aucun commentaire

  P1030520-4

 

Faire face au cancer

J’ai appris froidement, par téléphone, à 7h00 du matin, le jour de mon 32è anniversaire, que je souffrais d’un cancer de la thyroïde, étendu aux ganglions, à un stade avancé.  Tumeur maligne, très étendue, chirurgie majeure et immédiate, traitements urgents, de jeunes enfants à la  maison.  Pourtant, rien mais absolument rien, ne laissait présager un tel diagnostic.  C’était en janvier 2003….

 

Inutile de mentionner l’état d’urgence qui s’installa alors dans ma vie.  Je vécu cette période sur l’adrénaline et à une telle vitesse que j’ai peine à me rappeler certains moments.  Je ne pouvais pas croire que ça m’arrivait parce que je ne me sentais pas malade.   Et pourtant………  S’ensuivit une année difficile tant au plan physique que moral.  Toutefois,  avec beaucoup d’efforts, la vie reprit son cours normal ou presque…  Je croyais avoir vaincu le monstre.

 

Malgré tout……… la maladie revint en août 2007…  Ce fut un moment extrêmement difficile.  Je me sentais trahie par la vie…… par mon propre corps……… Pourtant, c’est avec la même énergie que je menai ce deuxième combat qui fut, lui aussi, des plus éprouvants…… et malheureusement d’une efficacité de courte durée……

 

À peine un an plus tard, septembre 2008, le monstre fut de retour, le verdict implacable  et la situation critique.  La rage et la tristesse m’envahirent.  Le goût de lâcher prise aussi, j’étais épuisée.  Je n’en finissais plus de remettre ma vie sur les rails et de tenter de redonner à celle-ci un cours normal.  J’avais l’impression d’être dans un jeu de serpents et échelles… sans échelles… pour la 3è fois, je perdais également mon emploi… rien pour aider au stress vécu…

 

Et puis vint l’opération dont vous avez entendu parler en décembre.  Les risques étaient énormes. J’aurais pu y laisser ma peau (30% de risques) ou demeurer handicapée.  Heureusement,  je m’en suis sortie avec une chirurgie de 6 heures, une hémorragie contrôlée et quelques séquelles neurologiques au bras droit et dans la région cervicale qui vont probablement se résorber au fil du temps.

 

Il est trop tôt à ce jour pour statuer sur les résultats de l’opération, mais j’ai bon espoir.  Je suis actuellement en attente de traitements, aux séquelles nombreuses ceux-là aussi, mais cela fait partie du parcours, semble-t-il…  À suivre !  Dès que j’ai d’autres nouvelles, je vous tiens au courant, promis !

 

Je remercie la vie d’être entourée de gens fantastiques.  La maladie constitue une épreuve excessivement difficile, mais elle peut aussi offrir une occasion de croissance personnelle extraordinaire.  C’est ma façon de passer au travers !

 

Je vous laisse sur ces mots et, surtout, quoiqu’il arrive, gardez espoir et n’abandonnez jamais !  Merci encore !

 

 

Marie-Hélène XXXX   Février 2009
Boisvert Kis Blainville Réadaptation Universelle
Valeo Pharma Alepin Gauthier
Sylvie Côté Xprtiz
Savard Joe



Télécharger la pétition
Marie-Hélène Dubé, québécoise, qui à la suite d’une 3e récidive d`un cancer de la thyroïde, a décidé d’initier la pétition nationale de l’assurance-Emploi. Cette pétition demande au gouvernement fédéral d’amender l’article de loi 12(3), vieille de 40 ans (1971), sur l’Assurance-Emploi afin que les personnes atteintes de maladies graves puissent recevoir plus de quinze semaines de prestations comme c’est actuellement le cas.

Ce mouvement prend de l’ampleur, une certaine Zosia Ettenberg à Vancouver se rallie à la pétition Assurance Emploi après avoir elle-même initié une pétition similaire. Un certain Carlo Pellizzari également de Vancouver, atteint du cancer de lymphome, fait face à une situation financière similaire à celle de Marie-Hélène Dubé. À 26 ans, il se voit forcer de retourner vivre chez ses parents… 15 semaines en 2011, ce n’est tout simplement plus suffisant. S.V.P., signer la pétition pour un avenir meilleur, notre avenir. Aidons les gens à obtenir le pont leur permettant de se concentrer sur leur santé, de garder leur dignité et de retrouver leur place de citoyen actif.