Une pétition nationale pour faire modifier les dispositions de l’article 12(3c) sur la loi de l’Assurance-Emploi, inchangée depuis 1971, prévoyant un nombre maximal de quinze [15] semaines de prestations payables en cas de maladie, afin qu’elle soit mieux adaptée à la réalité d’aujourd’hui.

Au Canada, ça nous touche tous de près ou de loin peu importe la province, la religion, la couleur et les allégeances politiques.

Contribuez à faire changer les choses pour l’avenir, notre avenir…
SVP, Signez la pétition.
Merci!             

Marie-Hélène Dubé
Retour

LES CONSERVATEURS NE S’ATTAQUENT PAS AUX VRAIS PROBLÈMES DE L’ASSURANCE-EMPLOI

2012-06-01 18:46:06 | Marie-Hélène Dubé | Aucun commentaire


 
Bonjour,


 
C’est avec une immense déception que j’ai appris que la ministre conservatrice des Ressources humaines et du Développement des compétences a annoncé une réforme de l’assurance-emploi qui ignore totalement les travailleurs malades.
 
Il est déplorable que Mme Finley n’ait pas profité de cette occasion pour favoriser le retour au travail des gens atteints de maladie grave dans ce contexte de rareté des travailleurs en leur offrant une occasion de se rétablir convenablement dans des conditions « compatibles avec les obligations familiales ».
 
‘’Il y a de réels problèmes avec le régime d’assurance-emploi.  Plus de 500 000 canadiens ont signalé par la plus grosse pétition déposée à la Chambre des Communes qu’ils voulaient voir un changement aux prestations de maladie et les conservateurs laisse carrément tomber tous ces gens qui ne demandent qu’à réintégrer le marché du travail pour autant qu’on leur donne la chance de pouvoir se rétablir dans des conditions décentes et humaines tenant compte de la réalité d’aujourd’hui.  Madame Finley perd une opportunité rêvée de corriger cette injustice dans un contexte précis de pénurie de main d’œuvre appréhendé, » a réagi madame Dubé.
 
Madame Finley affirme que la situation ne touchera négativement que 1% des travailleurs qui seront forcés d’accepter un travail convenable.  Les personnes recevant des prestations de maladie plus qu’inadéquates comptent pour plus de 7,4% des prestataires.  Quand verrons-nous des prestations convenables pour celles-ci ? 
 
Je vous rappelle que la pétition est toujours en vigueur et qu’il est primordial de continuer à amasser des signatures.  Le dépôt de nombreuses signatures à la Chambre des Communes demeure la façon la plus efficace et significative de sensibiliser le gouvernement à l’urgence de la situation.
 
Continuons de nous mobiliser pour faire amender cette disposition de la loi inchangée depuis 1971 afin qu’elle soit mieux adaptée à la réalité d’aujourd’hui.
 
Merci à tous !
 
Marie-Hélène 
 

Boisvert Kis Blainville Réadaptation Universelle
Valeo Pharma Alepin Gauthier
Sylvie Côté Xprtiz
Savard Joe



Télécharger la pétition
Marie-Hélène Dubé, québécoise, qui à la suite d’une 3e récidive d`un cancer de la thyroïde, a décidé d’initier la pétition nationale de l’assurance-Emploi. Cette pétition demande au gouvernement fédéral d’amender l’article de loi 12(3), vieille de 40 ans (1971), sur l’Assurance-Emploi afin que les personnes atteintes de maladies graves puissent recevoir plus de quinze semaines de prestations comme c’est actuellement le cas.

Ce mouvement prend de l’ampleur, une certaine Zosia Ettenberg à Vancouver se rallie à la pétition Assurance Emploi après avoir elle-même initié une pétition similaire. Un certain Carlo Pellizzari également de Vancouver, atteint du cancer de lymphome, fait face à une situation financière similaire à celle de Marie-Hélène Dubé. À 26 ans, il se voit forcer de retourner vivre chez ses parents… 15 semaines en 2011, ce n’est tout simplement plus suffisant. S.V.P., signer la pétition pour un avenir meilleur, notre avenir. Aidons les gens à obtenir le pont leur permettant de se concentrer sur leur santé, de garder leur dignité et de retrouver leur place de citoyen actif.